Campagne massive d’Amnesty contre la vente d’armes aux Saoudiens

La section d’Amnesty international s’occupant de la partie francophone du pays a commencé une grande campagne à base de stickers, notamment à Namur, pour dénoncer la vente d’armes de la Wallonie à l’Arabie Saoudite, pays très connu pour son respect évident des droits de l’homme (je vais pas faire l’insulte de mettre une source). La campagne survient alors que la Belgique est un des principaux pays exportateurs d’armes dans les pays du moyen-orient (1) (2). La compétence d’accorder ou non la licence d’exportation vers certains pays est une compétence des régions, et plus précisément du ministre-président lui-même (ce qui signifie que les exports d’armes depuis 2014 ont été approuvées directement par Paul Magnette, et depuis quelques mois, Willy Borsus, son successeur) (3). L’ONG espère qu’avec le changement de gouvernement en Wallonie et l’envie de « transparence » de celui-ci, la Wallonie interdira ce genre d’export vers des dictatures. C’est un vœu pieu que fait ici Amnesty, surtout quand on considère les relations qui lient le MR à ces pays (4) et que la principale fabrique d’arme wallonne, la FN Herstal, est détenue à 100 % par la Wallonie (5).

Les arguments contre cette interdiction sont d’ordre économique, évidemment. « Si on ne vend pas des armes, la FN herstal va faire faillite et d’autres vendront des armes, autant les vendre nous-mêmes ». Le problème principal de ce magnifique laïus est que les armes belges ne sont en fait plus utilisées par la police belge, si on voulait favoriser l’économie locale, la police fédérale serait équipée de fusils wallons, reconnus à travers le monde. Mais, ce n’est pas le cas, à cause d’une sombre histoire de corruption. Il y a quelques années, on se rappelle de la police fédérale optant pour des armes venant de chez Smith & Wesson (6) plutôt que de la FN Herstal, avant qu’on ne se rende compte qu’il y avait eut corruption dans le choix de l’entreprise (7) et que les fusils, comble du comble, étaient défectueux (8). Une belle couillonnade. Certains disent que le fait de ne pas avoir choisi la FN Herstal pour ces armes est dû à un conflit communautaire, que la police fédérale, supposément flamande, n’ai pas voulu opter pour des fusils de fabrication wallonne. Je ne pense pas que ça soit vrai, mais le fait étant que d’acheter des armes étrangères quand on possède à 100 % une entreprise d’armement, c’est pas très efficace.

(1) http://www.lesoir.be/archive/recup%3A%252F345461%252Farticle%252Factualite%252Fbelgique%252F2013-10-22%252Fbelgique-leader-europeen-vente-d-armes-au-moyen-orient

(2) http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-belgique-premier-exportateur-europeen-d-armes-vers-le-proche-orient-en-2014-572cb3aa35708ea2d53e6925

(3) https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/signer-en-ligne/wallonieimmoral?lang=fr

(4) https://aujougdhui.be/2017/09/18/le-tour-des-dictateurs-du-mr/

(5) http://www.fnherstal.com/about-us/herstal-group

(6) http://www.levif.be/actualite/belgique/pas-d-arme-de-la-fn-herstal-pour-la-police-federale/article-normal-158889.html

(7) http://www.dhnet.be/actu/faits/les-20-000-smith-et-wesson-de-la-police-federale-la-justice-veut-juger-5-suspects-5940077ccd702b5fbf228c4a

(8) https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_6000-nouveaux-pistolets-de-la-police-renvoyes-pour-defaut-de-fabrication?id=8372134

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *