Le Départ de Laurette Onkelinx et le lifting du parti socialiste pour les communales

Après un dernier sondage où il semble avoir réussi à juguler ses pertes (1) (d’autres sondages permettraient de voir si c’est une impression ou pas, mais il faudra attendre un mois pour ça (2) ), le parti socialiste fait sa rentrée parlementaire avec comme objectif d’éviter d’être mis en position Benoît Hamon aux prochaines élections de 2019. Certains de ses grands Cadors, conscients qu’ils risquent de perdre aux prochaines élections communales, retournent dans leurs communes (3). Les forces commencent à se mettre en place un peu partout pour ces élections. Le MR prépare le maintien, le Cdh et le PS se préparent à encaisser les coups. Par exemple, un sondage du début de l’année sur l’entité de Liège montre qu’un net recul est à envisager pour le PS (4). Cependant, dans beaucoup de communes, les gens votent pour un bourgmestre, pas pour un parti ou une idéologie. Ainsi, Paul Magnette : il y a fort à parier que beaucoup de gens voteront pour lui, non pas à cause de l’étiquette PS qu’il aura probablement aux communales à Charleroi, mais bien à cause de sa personnalité, étant donné qu’il est l’homme politique le plus populaire en Wallonie, bien au-delà du clivage des partis.(5) Les listes PTB, très peu implantées localement, surtout en zone rurale, risquent donc de ne pas dégager autant de votes que ce que les sondages semblent indiquer. D’ailleurs, il ne faudrait pas, après les élections, tirer trop vite des conclusions. Étant donné le caractère local de ces élections, elles n’indiqueront pas fidèlement d’éventuels résultats en 2019 aux fédérales, régionales et européennes.

Pour terminer son lifting et tenter de repousser le PTB, le PS devrait se débarasser de ses chefs qui gèrent le parti depuis le début du IIIème millénaire,ainsi, Laurette Onkelinx vient d’annoncer son départ (6) et si Elio Di Rupo suivait, ça pourrait fortement faire remonter la popularité du parti, en plus du fait qu’il est maintenant dans l’opposition en Wallonie, terre où selon les sondages, ils perdaient le plus vite en popularité.

Le PS wallon devrait apprendre des erreurs du PVDA aux Pays-Bas et du PS en France si il souhaite remonter dans les sondages d’ici 2019. Outre manche, on voit en revanche le Labour de Jeremy Corbyn, pourtant aussi mal en point que le PS wallon au mois d’Avril, avoir réussi à remonter la pente en chassant à gauche.

 

(1) http://www.rtl.be/info/belgique/politique/defi-devient-le-2eme-parti-a-bruxelles-le-cdh-touche-le-fond-partout-950918.aspx

(2) http://www.lecho.be/tech-media/media-marketing/RTBF-et-La-Libre-s-associent-a-la-Flandre-pour-leur-barometre-politique/9931635?ckc=1&ts=1505247365

(3) http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170905_01050247/collignon-cede-sa-place-a-dermagne-comme-chef-de-file-ps-au-parlement-wallon et http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170905_01050220/paul-magnette-a-officiellement-repris-la-presidence-du-conseil-communal

(4) https://www.rtc.be/video/info/politique/sondage-projection-sur-un-conseil-communal-de-liege-bouleverse-_1494605_325.html

(5) https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_barometre-paul-magnette-est-le-plus-populaire-en-wallonie-et-a-bruxelles?id=9511024

(6) https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_ps-bruxellois-laurette-onkelinx-annoncera-son-choix-a-11h?id=9707648

L’image d’entête est sous licence CC BY-SA 5.0 , voici les sources: ( https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f6/PSBrussel.jpg , https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_sondages_sur_l%27%C3%A9lection_l%C3%A9gislative_belge_de_2019#/media/File:Polls-in-Wallonia.png, https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_du_travail_de_Belgique#/media/File:PTB_logo.svg et https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurette_Onkelinx#/media/File:Laurette_Onkelinx.JPG

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *